Rando bivouac, Ruines de Liantran et lac long, Hautes Pyrénées (65)

Caractéristiques :

– Date: 07 et 08/08/12
– Temps de marche : 16h30
– Départ: Lac d’Estaing
– Arrivée: Lac d’Estaing
– Distance : 18 Km
– Dénivelé cumulé: 1 384 m

Nous voila bien chargés avec nos sacs à dos de bivouac sur le dos. C’est une grande première pour nous deux puisque nous n’en avons jusqu’à présent jamais fait.
A noter que le bivouac devant se passer dans le parc national des Pyrénées, nous nous sommes renseignés sur la réglementation de celui-ci avant de partir et je vous invite vivement à le faire également car nous avons pu voir des personnes qui ne respectaient pas ces consignes.

Départ depuis le lac d’Estaing direction le lac du Plaa de Prat, c’est plutôt plat au départ pour se chauffer les cuisses et pour arriver jusqu’à une petite cascade.

 

Nous ne sommes pas les seuls bivouaqueurs à monter vers le lac du Plaa de Prat. La pente s’incline et il y a quelques lacets à passer dans la forêt puis nous sortons de celle-ci tout droit en fond de vallée en faible montée. Si vous êtes à la bonne saison vous pourrez cueillir à cet endroit (vous n’êtes pas encore dans le parc national) des framboises sauvages.

Nous contournons le lac de l’Angle ou nous voyons un photographe (au moins semi-pro, vu le matériel) en train d’observer la berge d’en face.

Il nous explique qu’il est monté tôt le matin jusqu’au lac de Plaa de Prat pour photographier la faune mais qu’il n’avait rien vu et qu’il redescendait. Il nous indique toutefois une marmotte qu’il à repéré sur la berge d’en face en train de prendre un bain de soleil.

Le chemin continu tranquillement jusqu’au lac de Plaa de Prat où nous ferons une longue pause repas, car randonner avec un sac léger ou randonner avec du matériel de bivouac est loin d’être la même chose !

Nous reprenons le chemin direction les lacs de Houns de Hèche.

Nous approchons du lac de Liantran alors que l’heure du goûter est déjà passée. Etant donné la fatigue et le joli spot de bivouac que nous trouvons, nous décidons de ne pas aller plus loin pour aujourd’hui.

Le panorama autour des ruines de Liantran est sympatique, nous profitons donc des derniers rayons de soleil pour choisir l’emplacement de bivouac et se tremper les pieds dans l’eau glaciale du lac.
Le bivouac sera installé entre 4 murs écroulés.

Petit à petit les ombres s’agrandissent et la nuit fini par tomber.

La nuit fut calme, madame est rassurée pour son premier bivouac car un autre groupe se trouve à proximité. La nuit est belle et pas trop froide, seul un coup de vent nous réveille au milieu de la nuit.

La nuit a été reposante, nous entamons le petit déjeuner en découvrant émerveillés un groupe d’isards qui descend  de la montagne sur le versant d’en face.

L’objectif du jour étant d’aller au Lac long nous prenons nous aussi le sens de la descente vers le lac de Plaa de Prat et passons à proximité du groupe d’isards qui chahute.

Après ce très agréable début de journée, nous passons de nouveau devant le lac du Plaa de Prat puis nous attaquons une bonne grimpette le long d’une cascade.

Nous en profitons pour trouver une géocache cachée à proximité de cette cascade.
Après ce passage qui ravive instantanément les courbatures de la veille, la montée devient plus raisonnable et le paysage commence à changer au fur et à mesure que nous approchons des 2 000 M d’altitude.

Encore 200 M de dénivelé et nous arrivons au lac long vers 15h et dégustons avec plaisir nos repas déshydratés en observent un mouton qui s’approche de plus en plus et qui semble perdu.

Normalement nous devions bivouaquer unedeuxième nuit ici mais à la vue du groupe d’ados en train de monter leurs tentes en plein milieu d’après midi nous décidons à 16h de prendre le chemin du retour quitte à arriver un peu tard.

Dans la descente j’en profite pour photographier le lac Nère beaucoup plus esthétique que le lac long.

Nous repassons pour la troisième fois devant le lac du Plaa de Prat alors qu’il ne reste plus de randonneur à cette heure-ci.

Tout le monde à mal au pied pour les derniers kilomètres alors que la nuit commence à tomber. Un très beau souvenir pour notre premier bivouac sans trop de problèmes techniques. Expérience à refaire !

This entry was posted in Randonnée and tagged , , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

One Response to Rando bivouac, Ruines de Liantran et lac long, Hautes Pyrénées (65)

  1. JMD says:

    Formidable randonnée dont le récit fait envie et nous invite a vous suivre…
    JMD

Laisser un commentaire